Dictionnaire Québécois Dictionnaire Québécois
VOCABULAIRE QUEBECOIS
Choisissez l'une des lettres suivantes pour accEder au lexique :

Dictionnaire québécois
Oh Boy ! : Expression courante dans le langage populaire québécois, empruntée à la langue anglaise, surtout utilisée pour accentuer le caractère démesuré de quelque chose : "oh boy ! Ça va faire mal !".

O.K. d'abord : Expression propre au langage populaire québécois, utilisée pour souligner l'approbation à quelque chose et qui signifie : "ça va comme ça" ou encore "dans ces conditions, j'accepte".

Officiel : En dehors des sens qu'on lui accorde généralement, les Québécois emploient cet adjectif au masculin pour valider un projet, une idée ou un fait : "c'est officiel", ce qui veut dire "c'est sûr et certain".

Oiseaux : Les Québécois utilisent le nom masculin pluriel "oiseaux" dans cette expression charmante : "être aux petits oiseaux", ce qui veut dire : "être aux anges".

Openeur : Nom masculin, emprunté à la langue anglaise "opener". Il s'agit d'un mécanisme dentelé destiné à ouvrir les boîtes de conserve : ouvre-boîte manuel.

Ostination : Nom féminin propre au langage populaire québécois, dérivé du mot "obstination". Les Québécois lui donnent le sens suivant : altercation, entêtement verbal.

Ostiner : Verbe propre au langage populaire québécois, dérivé du verbe "obstiner", on lui accorde les valeurs suivantes : [1] contredire ; [2] se quereller verbalement ; [3] s'entêter dans une idée ou une action.

Ostineux, ostineuse : Adjectif propre au langage populaire québécois, dérivé de l'adjectif "obstiné", il qualifie : [1] une personne entêtée ; [2] un individu raisonneur ; [3] un individu querelleur.

Ouache ! : Intégrée au vocabulaire québécois vers le 17e siècle, ce mot d'abord emprunté à la langue algonquine désignait la cache de certains animaux sauvages (castors, ours, etc.). L'usage s'en est perdu dans ce sens au fil du temps et maintenant on l'utilise comme exclamation de dégoût, au même titre que l'expression : beurk !

Over [overtime] : Nom masculin emprunté à l'anglais et qualifiant le temps de travail fait en surtemps ; heures supplémentaires.


Copyright DICTIONNAIRE QUEBECOIS - Toute reproduction même partielle strictement interdite
Partenaires :
Assurance Québec - Hôtels Québec Montréal - Canada francophone - Location Montréal